Brèves - Technologies environnementales

Des peaux de banane utilisées pour dépolluer les eaux contaminées par les pesticides

Une étude réalisée par le Centre brésilien pour l'utilisation de l'énergie nucléaire dans l'agriculture (CENA/USP) a montré le potentiel des peaux de banane pour le traitement des eaux polluées par les pesticides atrazine et amétrine, utilisées dans leur majorité dans les plantations de canne à sucre et de maïs. Les essais réalisés dans les rivières Piracicaba, Capivari et dans la station de traitement des eaux de Piracicaba dans l'intérieur de l'Etat de São Paulo ont montré que le traitement a permis de supprimer la présence des pesticides dans l'eau.

Plus d'infos

Législation européenne sur les produits chimiques : aider les PME

Les petites et moyennes entreprises (PME) n'ont pas beaucoup d'expérience et de ressources dans la gestion des obligations qui leur incombent en vertu du règlement REACH ou CLP. Cependant, il y a des mesures disponibles pour aider les PME à se conformer à la législation européenne en matière de produits chimiques :

  • La Commission européenne a publié un Annexe pour les PME rattaché à sa Révision du REACH.
  • Les entreprises peuvent s'inscrire à la newsletter et aux informations électroniques publiées par l'Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA) pour identifier leurs responsabilités et leurs opportunités.
  • Une grande partie du site web de l'ECHA, la base de données terminologique de l'ECHA, ainsi que de nombreux documents d'orientation sont disponibles dans les 23 langues officielles de l'UE. Des guides pratiques, manuels de l'utilisateur, nombreux webinars, formulaires en ligne, publications et d'autres types d'aide sont également mis à disposition.

Plus d'infos

Vers des "feuilles artificielles" pour capter le CO2 ?

Le professeur Klaus Lacker et son équipe, à l'Université de Columbia, travaillent depuis plusieurs années sur un projet de "feuilles artificielles" qui permettraient de capter du CO2 (comme le font les arbres grâce à la photosynthèse) bien plus rapidement et à des niveaux bien plus importants que le processus naturel.

En disposant une sorte de filtre de plastique constitué d'une résine spéciale imprégnée de carbonate de sodium, le CO2 est capté et permet la transformation du carbonate de sodium en bicarbonate. Il est ensuite très facile de récupérer le CO2 de ce "filtre", simplement avec de l'eau pour l'utiliser ensuite dans des process industriels ou le stocker dans des poches souterraines.

Plus d'infos